795. Quelle Europe ? Comment ?

Publié le par marike

1) L’Europe que l’on nous impose[1] est ultra-libérale, matérialiste et athée (Franc Maçonnerie. Grand Orient de France (GODF), uniquement capitaliste, uniquement au service des grandes fortunes, des banques et des multinationales. Elle hait le christianisme qui l’a fait naître (GODF), ne veut pas reconnaître ses racines chrétiennes, pourtant une grande partie de son identité et de sa grandeur. A terme elle ne sera plus qu’un grand marché vidée de son âme, de sa culture, de son identité, esclave des décisions que ses peuples ne prendront plus, mais qui seront prises pour elle par le Nouvel Ordre Mondial capitaliste (Bildeberg[2], Trilatérale, CFR, etc…). Telle est la nouvelle idéologie totalitaire, qui ne se bornera sans doute pas à détruire l’Europe mais qui étendra ses tentacules progressivement au monde entier.

2) L’Europe que nous voulons construire est avant tout authentiquement démocratique, au service des peuples européens, répondant à leurs souhaits.
Pour cela il faut revenir aux nations, pour construire l’Europe des Nations, voulue par le Général de Gaulle. L’Europe que l’on veut nous construire n’est pas celle de nos souhaits, mais celle des puissants de ce monde, et seulement la leur. Plus cette Europe des Nations tarde à se construire, plus elle exige d’efforts, de confiance en nous (voir Teresa May et le Brexit).
Chaque nation européenne une fois revenue à elle-même doit avancer à petits pas vers l’Europe des Nations indépendantes : Celle-ci doit être représentée par un organisme qui à la fois oriente et accompagne les efforts de chaque nation. Les nations les plus fortes d’abord doivent s’entendre sur certains points, d’une nation à une autre, en ayant toujours comme visée cette Europe des Nations indépendantes : de deux nations on passera à trois et ainsi de suite, sans hâte et en consolidant chaque fois les assises.

3) Quels projets ? :
1) l’Europe fédérale comme les EU (rejetée par référendum) : tant que l’on ne reconnaîtra pas les racines chrétiennes de l’Europe, il est vain de vouloir la construire en nation.
2) L’Europe des Nations (le Front National).

L’Europe est dans une impasse, dont profitent les puissances d’argent.

Ce que veut Nicolas Dupont-Aignan :
1) C’est le patriotisme national mais avec l’euro… Il méprise le FN en le comparant au communisme tandis qu’il se compare à Mitterand socialiste pour l’Union de la Gauche (il oublie qu’il est minoritaire : à 5 pour 25 !). Mitterand a divisé la droite avec le FN.
2) C’est la réconciliation des droites (sauf celle ralliée à Macron).
3) C’est une triple opposition à Macron (« escroquerie politique », selon N.D. A.) : à gauche Mélenchon ; à droite : lui, N. D.A. et Marine

En effet ce que les Français rejettent dans le FN c’est l’aventure du Franc. Ils veulent garder l’euro. Mais peut-on à la fois garder l’euro et revenir à la Nation ? Marine veut à terme garder les deux monnaies, une pour le courant et une pour les grandes affaires internationales..est-ce possible ? Voir pas à pas est la sagesse ; une Europe à 27 est à mon avis ingouvernable.

Revenir à la Nation, et au Franc ? pour mieux rebätir, par la seule nation et pour la seule nation.

 

[1] Les Français l’ont refusée par référendum : « une Constitution pour l'Europe (TECE), signé le 29 octobre 2004 par les ministres des Affaires étrangères des Etats membres. Le texte devait entrer en vigueur le 1er novembre 2006 à condition que tous les Etats membres l'aient ratifié. Or deux pays ayant choisi de recourir au référendum, la France et les Pays-Bas, voient le "non" l'emporter en 2005. Le TECE n'entrera donc jamais en vigueur ».
Deux ans plus tard, une nouvelle conférence intergouvernementale (CIG) se penchait sur un traité simplifié, qui deviendra le
traité de Lisbonne, entré en vigueur en 2009. Une grande partie des évolutions du TECE a été reprise dans le traité de Lisbonne.
http://www.touteleurope.eu/actualite/qu-est-ce-que-le-traite-etablissant-une-constitution-pour-l-europe-tece.html

[2] Bildeberg : Le groupe Bilderberg (créé en 1954), … est un rassemblement annuel et informel d'environ 130 membres, essentiellement américains et européens, et dont la plupart sont des personnalités de la diplomatie, des affaires, de la politique et des médias. Personnalités clés : Joseph Retinger (polonais, économie et fédéraliste), Paul van Zeeland (belge, banque, pro américain),Bernhard de Lippe (alld puis hollandais).
+ Trilatérale + le CFR (Council for Foreign Relations)
Chacun aura noté le rôle important qu’ont tenu, dans cette crise financière, les Rockefeller, Goldman Sachs, la banque Citigroup, la BCE, la FED, et les Rothschild, avec leurs innombrables obligés et affidés. À tous les postes importants de la banque et de la diplomatie supranationale, dans les think tanks qui pèsent, dans les chaires universitaires influentes, on retrouve les mêmes, parfois officiellement membres du CFR, de la Trilatérale, du Bilderberg.
http://www.egaliteetreconciliation.fr/Traite-transatlantique-et-traite-transpacifique-l-agenda-mondialiste-39077.html - - Alain Soral : Écrivain, président de l’association Égalité et Réconciliation. Gauche, nationaliste, antisémite. Ami de Dieudonné (gauche, antisémiste, négationniste, « des témoignages de spectateurs qui insistent sur le fait qu'ils ne sont pas antisémites, mais apprécient surtout « la provocation, la transgression maximale. Le mec qui ne cède pas ».)

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Bilderberg-2016-la-liste-des-Francais-participants-et-des-politiciens-en-activite-traitres-a-leur-39850.html

https://resistance71.wordpress.com/2016/06/07/bilderberg-2016-la-liste-des-francais-participants-et-des-politiciens-en-activites-traitres-a-leurs-nations/


 

 

Commenter cet article