796. I -31 05 17 - Mes citations pour aujourd’hui… à la lecture des journaux....

Publié le par marike

(En gras et en italique citations rapportées par l’auteur de l’article)

Le Figaro du jeudi 25 mai 2017, p. 15 :
1) d’Eric Zemmour : « Le devoir d’histoire est plus important que le devoir de mémoire. »
«
Renan nous a appris qu’il n’y avait pas de nation rassemblée sans une histoire partagée et la volonté d’en perpétuer l’héritage. »
« Notre drame français : la volonté de nos élites …d’effacer l’histoire de France pour mieux la remplacer par des histoires diverses. »
« Cette majorité longtemps silencieuse (qui) qui ne se reconnaît pas dans le relativisme culturel, la promotion de la diversité et des minorités, au détriment du récit national fédérateur. »
Il faut donc à nouveau enseigner méthodiquement l’histoire de France dans nos écoles.
(à partir de la lecture « La revanche de l’histoire » de Bruno Tertrais –éd. Odile Jacob

2) de Charles Jaigu : « Le Christ est le moment de l’Incarnation. Il est l’accomplissement du temps. Le temps qui vient après le Christ est un temps résiduel. Un temps intermédiaire. Dans l’attente de l’apocalypse. » (Présentation d’une minibiographie intellectuelle d’Ernest Renan dans le livre : « La Nation, la Religion, l’Avenir » de François Hartog –éd. Gallimard)

Mon commentaire : Le Christ n’est-il pas Adam lavé de la faute de désobéissance et d’orgueil ?
__________________
Le Figaro du Vendredi 26 mai 2017 :
p. 18. « L’essor foudroyant de la criminalité numérique » d’Alain Bauer et Xavier Rauffer.
« L’impunité (est) si bien assurée que les bandits se ruent sur le cyber-monde ».

Mon commentaire : après la drogue, un autre moyen illégal de s’enrichir…
__________________
Le bloc-notes d’Ivan Rioufol p 19 : « Moraliser la vie politique c’est dire la vérité »… sur l’Islam.
« Il n’est pas concevable que le totalitarisme puisse gagner contre les démocraties. »
« Une nouvelle crise migratoire se profile en Italie et en Turquie. Mais qui osera dire que la France est saturée ?

Ma petite réflexion : l’intégrisme, c’est prendre à la lettre, littéralement, sans y voir le symbole ou le mythe révélateur, ce que disent les textes sacrés. L’intégrisme judéo-chrétien n’est pas dangereux, mais il en va tout autrement de l’intégrisme musulman : c’est, pour obéir au Coran, éliminer à terme tous les non- musulmans, s’ils ne se convertissent pas. Et ceux qui ont été élevés avec le Coran ne connaissent pas la Bible judéo-chrétienne (sauf en cachette).

[624. La Bible : que lire d’abord ? Plan de lecture

http://marike.over-blog.com/2016/02/624-la-bible-que-lire-d-abord-plan-de-lecture.html
____________________
Le 30 05 2017 : le mot « élites » : Pour retrouver le sens exact de ce nom qui a subi une très grande déperdition positive de sens, il faut relire Les Trois Ordres de Pascal dans les Pensées. Les « élites », pourrait-on dire, ce sont, dans l’ordre de la Chair : le roi, dans l’ordre de l’Esprit : le savant, ou dans celui de la Charité : le saint.
____________________
« Le Diable est… le père du mensonge » (Bible, Jean 8. 44)
« La fin justifie les moyens »
http://www.expressio.fr/expressions/la-fin-justifie-les-moyens.php
https://www.portstnicolas.org/bar-de-la-marine/les-proverbes-de-bruno/article/la-fin-ne-justifie-pas-les-moyens
Sans la diabolisation en continu du Front National et des Le Pen, depuis une cinquantaine d’années, par la Gauche puis par la Droite et par tous leurs médias, ne pourrions-nous avoir aujourd’hui le pendant français de Teresa May au pouvoir : Marine Le Pen, avec la disparition de ce fameux « plafond de verre » ? En effet à aucun moment ni Teresa May ni le parti anglais pour la nation n’ont été diabolisés. A mes yeux, après examen, Marine Le Pen a réussi le débat avec Macron : là n’est pas la question ; pour moi seule la diabolisation du parti de la Nation est la cause de son échec.
          En ciné-club, quand on va voir un film en commun, à la sortie les avis des gens font croire qu’ils n’ont pas vu le même film… Un avis unique sur ce débat, celui des médias, est-il alors plausible ?

          Y a-t-il encore en France aujourd’hui une possibilité réelle de débat démocratique ou tout n’est-il que rapports de force, violence, sans réflexion approfondie par le débat, pour imposer une idéologie ?

Commenter cet article