800. La diabolisation du Front National se poursuit

Publié le par marike

L’article de « M  Le magazine du Monde «  (qui n’est signé du Monde qu’en dernière page de l’article) du 15 07 2017 est  titré : « Et Marine Le Pen sombra en direct »

 

Mon analyse :

1) j’ai revu deux fois la vidéo du débat Emmanuel Macon/Marine Le Pen et j’ai eu l’impression inverse : Marine Le Pen sort victorieuse du débat, comme un adulte sûr de lui face à un adolescent qui n’a de loin pas fait le tour de toutes les questions, l’économie mise à part où il n’a pas brillé par ses résultats quand il était ministre de Hollande..
la vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=i5aqL7FBxyI 
            Ce sont tous les grands médias qui ont lancé l’idée qu’elle avait perdu, pour convaincre tous ceux qui n’avaient pu regarder le débat en son entier, ou les hésitants. Les médias ont orienté l’opinion une fois de plus avec cet article.

2) Oui elle a été agressive, mais elle a justifié cette agressivité.
l’article présente Marine de manière très négative, orientée jusqu’au mensonge, avec  des « défaites répétées » et « les plus grands désarrois », alors qu’en réalité elle a gagné des voix par rapport aux anciennes élections… mais avec une telle diabolisation, si ample et bien travaillée en continu, si bien financée, on peut dire qu’elle a du mérite, et que le peuple a du mérite aussi, dans son discernement, pour l’avoir mise seconde aux élections présidentielles.
            On trouve encore les expressions suivantes :
« Depuis des mois les deux frères (Philippot) sont accusés d’avoir colonisé le cerveau de la candidate » : une image qui ne veut rien dire et qui ne peut apporter de preuves ; on peut tout aussi bien dire l’inverse, et mieux : Marine est première, chronologiquement, et Florian second.
Et au sujet de l’économie : «  En vérité sur ce dossier rien n’est au point », alors qu’effectivement un bon politique doit savoir s’adapter et composer avec l’opinion du peuple, qui change d’une élection à l’autre (voir l’échec de  Hollande) : c’est tout le contraire d’une dictature :
            Qui dirige en réalité la politique de la France ? L’U.E. Qui dirige la politique de l’Union européenne ? Ce n’est guère difficile à deviner, et par tant de signes, surtout quand on écoute l’enquête du Père Regimbald dans ses vidéos

 

https://www.youtube.com/watch?v=CFy_jY5Fd4s 

8 mai 2014 - Ajouté par Niklaas Vrijland

Père Régimbald - Grand Complot Universel 3 sur 4 - Duration: 26:38. Niklaas Vrijland 255 views · 26:38 ...


 ou que l’on voit que l’invasion migratoire (l'essentiel des préoccupations) n’est toujours pas réellement maîtrisée…par la volonté de qui ? Certainement pas des Européens eux-mêmes (selon les sondages), mais, je le rappelle, par ceux qui veulent faire de l’Europe seulement un grand marché à leur profit avec des travailleurs sous payés vu leur nombre (l’augmentation incessante de migrants économiques vers l’Europe).

3) Par ailleurs depuis quelque temps, le débat individuel en politique est-il vraiment permis à Facebook ? Le processus :
1) les fake news  - ces joyeuses blagues des réseaux sociaux
2) « Ne pas mentir » dit Soljenitsyne…Ö dérision ! Il y a le mensonge des blagues et des poissons d'Avril, et le mensonge politique où le débat est supprimé.
2) les médias de gauche et leur soi-disant morale-sans-humour ont pris le prétexte de ces blagues (ô les vilains mensonges qu'il faut combattre !) pour s’introduire dans les réseaux sociaux dans le but de les orienter  politiquement.

            Pour ma part je suis bloquée à Facebook ; en particulier je ne peux plus rien écrire en politique, bien que je n’avance que des raisons : ce n’est pas mon genre d’insulter.
           Dictature soft, quelque part ?

Publié dans politique

Commenter cet article