802. Une « populiste » répond à un mondialiste.

Publié le par marike

Une « populiste » (pour la Nation) répond à un mondialiste, Nicolas Baverez, dans son article du Figaro  ( 24 07 17, page 15) : « Dix ans après, la tempête n’est pas finie ».
            Quels sont les principaux points soulevés dans cet article par N. Baverez :

1) positif pour la mondialisation ou mondialisme
- L’ascension de la Chine  et le rééquilibrage économique Nord/Sud du monde, mais si chaque pays était bien géré, il n’y aurait pas besoin de ce rééquilibrage  mondial, avec d’abord le contrôle des naissances dans les nations sous- développées ou en voie de développement (combien d’habitants chaque nation peut-elle entretenir - l’agriculture et l’élevage  sains, en particulier - ?

2) négatifs pour la mondialisation ou mondialisme
A) La financiarisation du monde et l’avidité financière (les profits d’abord) qui sort des rails de la bonne gestion. Je cite : « les causes de la crise … une économie de bulle immobilière et financière, des politiques monétaires laxistes, des déséquilibres fondamentaux des échanges et des paiements mondiaux »
B) L’envol fou des dettes dans le monde (la société de consommation pour une vie facile d’abord) : je cite : « le stock des dettes s’est envolé pour dépasser 200 000 milliards de dollars, soit trois années de PIB mondial créant un nouveau risque systémique. »
C) et j’ajoute, ce dont N. Baverez ne parle pas :
L’immigration économique non contrôlée en Europe, principalement musulmane, qui fait que l’Europe va perdre à terme sa grande civilisation, ce qui a fait ce qu’elle fut et ce qu’elle est.

 

Conclusion : l’argent seul règne aujourd’hui. Après le communisme athée, le capitalisme athée ? La parole de Jésus : « l’homme ne vivra pas que de pain » est progressivement oubliée. Argent contre Transcendance ?

Publié dans politique

Commenter cet article