991. Le port du masque obligatoire ou pas

Publié le par marike

Si nous recherchons à Google – Covid-19, nous avons la courbe des nouveaux cas de la maladie Covid-19 jour après jour :
https://www.google.com/search?client=firefox-b-d&q=courbe+covid-19
Le pic atteint a été de 7578 le 31 mars ; le 25 juin il y avait zéro  nouveaux cas, mais avec auparavant de basses fluctuations considérées comme normales, comme avant épidémie (400/600) et 2 pics entre le 31 mars et le 25 juin.
Puis il y a eu une légère remontée progressive, sans doute due aux vacances (particulièrement à la proximité dans les plages bondées) et au we du 15 août (le 12 aout : 2524 cas.)
Selon l’épidémiologiste Didier Raoult, le plus savant en la circonstance, la courbe du Covid-19 suit la courbe saisonnière des épidémies grippales.
          Voici la courbe grippale habituelle sur 16 semaines  :
https://i.f1g.fr/media/eidos/620x387/2017/02/22/XVMc9008676-041a-11e7-9d46-1fade7a22b6c-620x387.jpg
__________
Personnellement il me semble qu’en comparant les deux courbes ci-dessous la mesure actuelle suffit pour l’instant – mettre le masque dans les lieux fermés publics, dans les magasins, ou  le risque de contamination est plus important -. A l’extérieur, loin de toute personne qui pourrait provoquer une contamination, il me semble que le masque est inutile, voire nuisible, car il empêche une bonne respiration, et le masque lui-même peut contenir bactéries et microbes. Psychologiquement on enferme tout un pays dans l’idée de la maladie quotidienne, jusqu’à un vaccin très discuté
https://micheldogna.fr/vaccin-obligatoire-le-grand-piege/
__________
Au Danemark [10], l’agence de santé publique témoigne :

« On crée une fausse impression de sécurité (avec les masques). Hans Jorn Jepsen Kolmos, microbiologiste, chercheur au CHU d’Odense, le dit sans détour : « Nous n’y croyons pas. Ils sont efficaces pour le personnel soignant ou les employés des maisons de retraite. Mais je suis vraiment très opposé à leur usage généralisé. Cela devient un rituel que l’on adopte sans raison, et l’on crée une fausse impression de sécurité. Le plus important, c’est de maintenir les distances, de se laver les mains, et de nettoyer les surfaces que l’on a touchées, comme les poignées de porte. C’est la formule gagnante d’hygiène. »
241 scientifiques [11] mettent l’accent sur la nécessité d’assurer une ventilation de l’air correcte sur les lieux de travail, dans les immeubles, les écoles, les hôpitaux et les maisons de repos et de soins. Ouvrir portes et fenêtres aura bien plus d’impact sur la lutte contre la transmission virale : un outil de stratégie de choc

Lettre du "Bd Voltaire". Le reportage du 18 08 2020 sur Lourdes. Le second commentaire de Michel Saffroy 
 

https://www.lapresse.ca/international/europe/2020-05-17/la-crise-vue-d-europe-au-danemark-moins-de-masques-et-plus-de-sexe
__________

Publié dans Politique et société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article